Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Toutes blogueuses mode : glamour ou pas glamour ? Réponse en édito…

29 Juin 2010 , Rédigé par La journaliste Publié dans #Des hauts et débats

TEdito-Glamour-juillet-2010-Marie-Lannelongue.jpgempête dans la blogosphère ! Scandale, injustice et grincements de dents ! Mon dieu mais que se passe-t-il ??? Tandis que la presse féminine faisait jusque là son beurre main dans la main avec les blogueuses, soudain, elle semble avoir déclaré la guerre des chiffons ! Enfin « la » presse féminine. Ne généralisons pas... Car ces remous sont partis de l’édito glacial et glaçant de Marie Lannelongue, lisible dans le Glamour de juillet en vente actuellement. Alors que le mag axe sa Une sur l’incontournable spécial sexe racoleur « + 40 pages : Le best of de nos plus belles histoires », l’édito est intégralement consacré à un autre article annoncé sur la couv : « Le vrai business des blogueuses de mode ». C’est sûr, cette enquête tombe à pic. Au moment où les blogs se multiplient et où certaines blogueuses sont traitées par les marques comme des stars (invitations, cadeaux) ou PIRE comme des journalistes (invitations, cadeaux), on a bien envie de savoir exactement de quoi il retourne, ou plutôt quels sont leurs avantages (à ces privilégiées qui sont traitées comme des stars - invitations, cadeaux-).

 

Car oui on fantasme toutes un peu sur la vie de ces filles qui se sont fait un nom ou un surnom. Oui on les envie un peu, surtout par tout ce qu’on s’imagine : que leur vie est un conte de fées glamour rempli de… cadeaux, d’invitations, de vernissage et de rencontres avec les happy few branchés. Sauf que si c’est un peu vrai, c’est loin d’être Disneyland au pays des bisounours tous les jours. Un blog ça demande du boulot, du temps, ça peut même user, à force… Mais juste aussi parfois elles prennent la grosse tête.

Ce qu’il faut noter c’est que ce n’est pas l’enquête (bien menée, soit dit en passant, vu le nombre d’infos qu’elle contient) qui a mis le feu aux extensions, c’est bien l’édito. Bon Dee Dee à quand même poussé un gueulante sur son blog en dénonçant l’abus de confiance de la part du journaliste qui a fait le papier, et les raccourcis de celui-ci qui lui aurait fait dire des choses qu’elle n’aurait jamais dites (à propos de prendre une régie " Mais j'ai cédé, si ça pouvait me permettre de m'acheter un sac"). Soit. En même temps à quoi peut-on s'attendre quand on a une discussion libre d'une heure et demie, à bâtons rompus, aux alentours de 22h avec un journaliste ? Non seulement on ne se souvient pas forcément de tout ce que l'on dit, alors que le journaliste, lui, note, note, note. En plus, forcément il va creuser. (journaliste, c’est un métier). Bref, pas bien méchant, à peine un peu embarrassant à mon sens.

Mais, plus important, je pense que cet édito qui à pour objet de fond de dénoncer les blogueuses nullissimes qui se prennent pour des stars, l'engouement d'un public ramolli pour des blogs insipides tenus par des ados pré pubères (Davy, 12 ans, sa cape de Batman, son collant rayé et ses cheveux gris invités aux défilés), et le flou qui entoure désormais la frontière entre journalistes de mode pros et blogueuses à succès, est en fait passé à côté de l'essentiel.

Car cet édito, extrêmement condescendant, (et je ne suis pas la seule à le penser) semble vouloir souligner une certaine supériorité du magazine et, après une analyse linguistique précise, donne finalement l'impression que le message est "On aimait bien les blogueuses quand elles avaient du talent mais qu'elles faisaient profile bas. Maintenant qu’elles ont explosé et que certaines font de la m…, ça nous amuse plus du tout". Tout le monde n'a pas lu/compris ça, mais pourtant, que penser de:

« On les a suivies [...] comme une alternative pas prétentieuse aux magazines de fille »

« C'étaient des filles normale, [...] qui prenaient enfin la parole pour dire avec candeur comme ça fait du bien de s'acheter la petite robe de la saison avant les autres. »

« On a été les premières à [...] couvrir d'éloges leurs bricolages d'artistes en devenir" "On leur a ouvert les bras, on les a accueillies dans le sérail". Moi je vois un champ lexical bien bien condescendant… Et puis :

« Les ennuis ont commencé quand chaque fille ou presque a voulu s'y mettre et raconter par le menu comme c'était excitant et fantastique de recevoir un colis avec un truc Topshop dedans, le tout assorti d'une surabondance de points d'exclamation et de joie un rien démesurée "Trop bien!!! J'ai reçu mon colis!!! Topshop!!! »

"Mais fallait pas exagérer"

 

Donc en gros, ça allait quand il s'agissait de filles avec quelque chose à dire ou "un coup de crayon, un oeil photo", qui le faisaient gentiment dans leur coin et qu’on allait chercher. Alors les prêtresses tapotaient gentiment sur l'épaule de ces filles "pas forcément issus du milieu (Saint Martins, Esmod and co...)". Là ça allait, et on pouvait revendiquer dans les "vrais" magazines féminins que "la mode appartient à tout le monde et qu'une vraie fille (et pas seulement en taille 34 [...]) peut aussi avoir un goût juste et s'amuser avec les nippes"*. Reconnaissance incroyable : n’importe qui peut s’amuser avec des fringues, pas seulement les connaisseuses officielles ! Trop bieeeen !

 

Donc en gros, quand elles se la pètent, d'abord sollicitées par un public puis - lien de cause à effet des clics - par moult marques et créateurs, quand elles tirent profit de leur blog alors qu'elles ne disent pas grand chose de plus que "J'adore les gilets loose et le gris" ça ne va plus. (Pourtant, 3 lignes avant, « dire avec candeur comme ça fait du bien de s'acheter la petite robe de la saison avant les autres. » était acceptable… parce que c’est plus profond de dire qu’on s’est acheté la petite robe de la saison avant les autres et qu’on en est contente que de dire qu’on aime les gilets loose ??)

 

Je trouve qu'il aurait été plus intéressant de consacrer la page de l'édito aux vraies questions que pose cette situation: "Pourquoi le public adhère-t-il parfois a des blogs de m... au point de mettre en lumière des gens qui, finalement, n'ont ni oeil photo ni oeil tout court" ou "La mode est-elle devenue folle au point que les créateurs invitent les blogueurs, leur demandent conseil ou encore leur confient des collections?"

Dès lors, pas étonnant que les blogueuses s'y croient … puisqu'elles y sont! Et c'est le système qui les y a mise, magazines féminins compris, justement en leur donnant la parole. Eux et les marques qui surfent allègrement en leur offrant des contrats divers, faisant de la vague blog un tsunami, ou encore un "bon gros phénomène hyper-marketé".  Là on est d'accord avec Marie (Lannelongue, la rédac chef de Glamour).

 

Ricola-Garance-Dore.jpgMais finalement, les marques ne sont pas devenues débiles et la plupart des filles mises en lumière ne sont pas celles qui n'ont rien d'autre à dire que "J'adore les gilets loose et le gris", mais justement celles que les magazines ont consacrées comme des connaisseuses : celles qui du coup aujourd’hui parfois s’y croient grave et sont sur-sollicitées. Les premières en général ne revendiquent rien à part pouvoir s'exprimer librement, d'abord pour se faire plaisir à elle avant de rêver de gloire et de vouloir piquer la place des journalistes.

Alors moi je dis, magazines, « recommencez à nous inspirer, à nous faire rire, à nous surprendre", et les lectrices iront peut être moins sur les blogs, justement. Parce que pour être plus drôle, plus chic et plus mode, une série « Monochromes, Un ballet chic, sensuel et haut en couleur » (p.124) ou « Optez pour la panoplie qui vous ressemble (p.70) » vu et revu ne suffit peut être pas...

 

Attaque inutile donc pour les blogueuses talentueuses du début puisqu'elles ont "bien mérité ce pouvoir qu'on leur prête aujourd'hui", même si leurs activités prennent une ampleur de fou (une Garance Doré relookant un coffret de boîtes Ricola en collection limitée « été 2010 » (ci contre) me dépasse ! Là il y peut être un peu de démesure et de marketing, non? Et pourtant elle ne parle pas que de gilets loose sur son célébrissime blog. Alors? Si elle est bonne et a bénéficié de tous les suffrages pour être déclarée reine mère des blogueuses mode qui le valent bien, c'est normal qu’elle relooke des bonbons suisses de supermarché?- qui ne seront en vente que 15 jours (!!)  en exclusivité à La Grande Epicerie du 1er au 15 septembre (si c'est pas du buzz ça!)... et late pour une "collection" été non?...)

Et condescendance inutile pour les petites blogueuses qui ne font d'ombre et de mal à personne et dont la joie de recevoir un colis Topshop (!!!) semble peut-être démesurée aux journalistes mode ayant pignon sur kiosque et qui reçoivent des colis de mercis en cadeaux de la part des maisons de mode, mais ne l'est peut être pas pour le commun des mortels. Peut être ce colis Topshop est-il vraiment le rayon de soleil dans la vie d'une blogueuse qui, parfois, n'a justement que son blog et les magazines de mode pour rêver...

 

*Les citations en italique sont des extraits de l'édito

Vous aimez? Vous êtes d'accord? Partagez sur vos réseaux et votez ici! Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sophie 23/02/2013 14:25

Si toi aussi elles te donnent la nausée, DIS LE !
http://www.facebook.com/pages/Bloggeuses-mode-Ces-Boulets/549389928414196

Strassenstock 27/08/2011 04:01


Que les détracteurs des blogueuses mode osent se manifester! non mais.
http://strassenstock.over-blog.com/article-de-la-chronophagie-des-blogueuses-mode-82594517.html
Bisous bisous les copines!


La journaliste 19/09/2011 17:54



;-)



marlène 06/08/2010 23:43


Franchement remarquable. Tu as raison sur tout. De plus, j'ai le dernier "glamour" à côté de moi et il n'y a RIEN. C'est le vide. "comment vivre heureux en ville", j'espérais des bons plans, de
l'impertinence, non juste des trucs branchouilles de bobos écolos carrément navrants.
Et tu as raison pour le colis. Certains jours, quand tout va mal, recevoir un colis, ça fait juste du bien. Ca illumine une journée pourrie et c'est bon.


La journaliste 07/08/2010 12:05



C'ets ce que je pense! merci pour ce commentaire, on dirais que tu deviens une fidèle!!?? :-)  En revanche, moi j'aime beaucoup le magazine que je lis presque tous les mois. C'est juste que
la partie mode est celle, en général, dans tous les magazines, qui m'intéresse le moins. Encore pire avec les nouveaux hebdos: on dirait chaque semaine un catalogue de "ce qu'il faut acheter"!
Alors que le reste du contenu est plus intéressant...



Hélène 25/07/2010 12:10


Merci merci merci.


Sandra 02/07/2010 12:49


bon ben moi je connaissais pas topshop


La journaliste 12/07/2010 14:46



tu passes à côté d'un truc! Vas-y, en plus c'est les soldes!