Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Partir en hiver: fête au Club Med! Encore du soleil et de la plage!

3 Décembre 2008 , Rédigé par La journaliste Publié dans #Aventures - tests et découvertes

L’hiver est là, il fait froid, on ne veut pas aller travailler le matin, normal, on ne dirait pas que c’est le matin mais plutôt qu’on nous a sortis du lit en pleine nuit. Alors on se prend à rêver de soleil, de soirées sur la plage, de vacances mais surtout de chaleur et d’ambiance de fête.

Si j’étais Google, avec tous ces mots clés je sortirai : Club Med.

Parce que moi c’est à cela que tout ca me fait penser. Enfin, c’est de tout cela que je me rappelle, là, alors qu’il pleut et qu’il fait gris. Parce que tout cela je l’ai vécu. Si, si !

Et j’ai voulu vous en parler avant. Mais bon, manque de temps, des sujets « d’actus » et hop, le papier sur le Club Med, reporté…à maintenant ! Ce qui n’est pas plus mal. Car tous ces souvenirs n’auraient pas la même saveurs en y repensant fin août.

Je suis allée deux fois au Club Med et les deux fois, c’était tout à fait mémorable ! Alors oui, c’est devenu un peu cher, mais à tout prendre, je crois que le jeu en vaut l’investissement. Car à force de regarder Sans Aucun Doute, je crois que j’aurais du mal à me payer une semaine à 500€ à l’étranger sans vraiment savoir où je tombe. Comme tout le monde, le Club Med vous évoque sans doute les buffets géants, la convivialité et les Bronzés ?

Certes, mais c’est devenu un peu plus que ca. Le Club à compris que pour séduire sa nouvelle clientèle, il fallait un peu plus de glamour (ils n’aiment pas trop dire luxe) et moins de promiscuité. Alors ils ont lancé un vaste programme de montée en gamme et de rénovation de certains villages. (Vous savez, la petite musique douce de la campagne "Tous les bonheurs du Monde")

Eh bien pour avoir testé, je pense pouvoir dire que c’est gagné. Tout simplement car il n’y a pas eu « d’échange », non, non, non ! Ils n’ont pas donné la sympathie en échange du beau. Ils ne sont pas devenus une organisation mondiale d’hôtels de luxe (beurk), mais ils ont su injecter du hype en gardant le fun…Et c’était pas si facile.


Enfin, donc, permettez moi de rêvasser et de laisser mes pensées se promener sur la plage du Club de l’Ile Maurice, à 5 heures du matin, quand il fait déjà jour mais pas encore chaud et qu’on résiste au sommeil parce qu’il faut être à la réception dans 1h30 pour repartir (déjà), après avoir fait la fête toute la nuit.

Laissez-moi me rappeler les sourires des danseurs et des GO, qui ont donné tant d’énergie sur la piste de danse. Laissez-moi repenser avec délice à l’euphorie de danser pieds nus en sentant le vent passer entre les arcades…

Alors bien sûr, avec le Champagne included (le Club de Maurice est 5 tridents), peut être ai-je enjolivé tout cela mais les émotions sont restées gravées. Le bain de minuit dans la piscine déserte la veille, la longue discussion avec un anglais (célibataire, héhé), les rochers noirs sur la plage et l’a-pic de la terrasse du SPA Cinq mondes (top, by the way) qui rend bien la nature sauvage de l’île. Et justement, que la plage ne soit pas très large, pleine de rochers et peu pratique même si ca a scandalisé certains (quoiiiiii, maaaaaaiiis c’est un 5 étoiiiiles ???- oui, ils ne font pas la différence : 5 tridents c’EST PAS 5 étoiles !), eh bien moi ca m’a plutôt plu de voir que pour une fois on ne faisait pas ce qu’on veut et que c’est nous qui devions nous adapter à ces roches volcaniques millénaires !

 

Et la seconde fois (parce que toute cette convivialité-pas d’autre mot- n’est pas une coïncidence mais bien le résultat d’un vrai savoir-faire…la fête), tout s’est reproduit.

Grégolimano, en Grèce. Arrivée de nuit par la mer sur cette île étrange. Le bâtiment est bien trop moderne et se dresse sur la colline comme une barre de HLM dans une cité, mais qu’à cela ne tienne, il fait doux et les GO nous accueillent avec de la musique qui nous met dans l’ambiance.



Et c’est reparti pour des buffets incroyables, un service aux petits soins et la fête, la fête, la fête. Sur la plage cette fois ! Danser sous les étoiles, en pleine tempête de sable d’ailleurs, sur une piste disco surréaliste, c’était le pied ! Cette impression de liberté, la musique de mon DJ préféré qui nous balance les musiques qu’on aime, un peu comme un nouvel an mais en plein air…
C’était magique et je veux y retourner !!!
Qui vient ?http://www.clubmed.fr

                         
                        

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

delphine 15/12/2008 17:28

Toujours partante !

Yaëlle 03/12/2008 15:27

tu viens de me faire rêver là .. maurice, aaaah maurice .... :-)

La journaliste 03/12/2008 18:35


Heu, tu connais un Maurice qui te manque beaucoup, c'est ca??