Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La folie des cocktails ou comment je suis devenue Cointreau-addict

12 Août 2011 , Rédigé par La journaliste Publié dans #Aventures - tests et découvertes

 

cointreaupolitan-gout.jpgAprès les Alcooliques Anonymes peut être va-t-il falloir créer les CAA (Cointreau Addicts Anonymes). Si vous aimez sortir dans des lieux un peu branchés, peut être avez-vous remarqué que ces derniers mois (ou est-ce seulement à Paris ?), la marque orangée est partout. Outre les évènements qu’elle organise elle-même (cf le Cointreau Privé), les partenariats avec les bars et les soirées se multiplient. Car en plus de vouloir rajeunir son image et de la rendre plus glamour, Cointreau a donc pour ambition d’initier les français à l’art du cocktail. Apparemment c’est réussi puisque la plupart du temps quand un français (une française, surtout, d’ailleurs) commande un cocktail, c’est un Cointreaupolitan. Un joli surf sur la vague du Cosmopolitan initié et porté aux nues dans Sex and the City.

Bref, j’ai moi aussi gravement accroché, contre toute attente, à la liqueur à l’orange, preuve s’il en est que même les Champagne addict dont je suis, peuvent être détournés de leur brevage de prédilection.

Après l’évènement Cointreau Privé, je n’ai pas résisté à l’idée de faire une soirée cocktail à la maison, mais au son du Mojito. Puis, j’ai réitéré en tout petit comité (ça prends un temps de chien de faire des cocktails, surtout qu’on est de moins en moins clair au fur et à mesure u’on les fait, CQFD), et je me opération cointreau barssuis essayée à reproduire le Cointreau Teese - à la violette- et le Cointreaupolitain. Enfin, j’ai définitivement plongé dans l’univers du cocktail quand on m’a demandé d’être jurée à un concours de cocktail… où les barmen des établissements du groupe s’affrontaient. Je n’étais pas peu fière !

 

Moi, jurée !

Malgré la durée de ce concours, (un après midi entier + une soirée de gala après), la foule de choses que j’ai apprises à largement compensé cet après-midi où je n’ai pas bossé…

D’abord le cadre était sympa c’était au restaurant sous la coupole du Printemps, un lieu où il y a des after works le jeudi et un restau sympa qui en met plein la vue. Adresse à retenir donc pour se faire plaisir. Mais surtout, j’ai appris que barmen n’est pas un job d’été réservé aux bo-gosses qui savent jongler avec les shakers. Il y a un vrai savoir faire, mais surtout, on peut faire carrière en tant que barmen. Et oui. Il y a un vrai milieu du bar. C’est un univers où l’on peut être reconnu et devenir « un grand ». D’ailleurs, les différences de niveaux sautaient aux yeux quand les participants exécutaient, sous nos yeux en le commentant et en binômes, les cocktails sur des thèmes imposés.

cocktails-cointreau-teese-evenement-dita.JPGOn a donc bu un grand nombre de combinaisons différentes tout l’aprem (la pause verre d’eau n’était, pas de trop) avant d’enchaîner sur la soirée! Moi ça m’a complètement inspirée et j’ai ensuite fait des tentatives lors de mes soirées cocktails, avec des sirops, du concombre, des mélanges de couleurs et de saveurs, et ce n’était pas si foireux, c’était même pas mal surtout celui ou j’ai mouillé le verre au jus de concombre avant de déposer du sel sur le bord…

Ceci dit, si votre imaginaire n’a pas été débridé par la créativité en folie de jeunes barmen prometteurs, offrez-vous un livre de recettes…

 

 

 

Vaporisez Cointreaucointreau-cuisine-recettes.jpg

Et si vous n’étiez pas encore cointreau-isés, ou si au contraire vous ne l’êtes que trop, vous accueillerez avec intérêt la dernière innovation de la marque (qui se devait sans doute de sortir un nouveau produit) : le spray Cointreau Cuisine qui comme son nom ne l’indique pas, n’est pas du cointreau normal en spray, mais une formule différente qui en reprend les aromes en plus concentré et sert a aromatiser des plats en la pschittant dessus. Très volatile, c’est au départ un peu décevant, genre sur une salade, car on s’attend à un goût plus prononcé, mais il a son intérêt sur un sorbet par exemple et, sur une viande, il peut créer la surprise à l’arrivée en bouche. Parfait pour les nuls en cuisine pour donner de la gueule à un plat, sur le concept du Boursin cuisine…

Visant les urbains chics et se voulant un produit luxo-branché, il sera vendu à … dans les épiceries fines. So chic ! (18€)

http://www.cointreau.fr

 

C’est l’été, amusez-vous mais rappelez-vous que l’alcool est à consommer, comme tout, avec modération ! Surtout dans les cocktails traîtres à cause de leur bon goût sucré qui masque celui de l’alcool…

Vous avez aimé cet article? Dites le en cliquant ici et partagez-le sur vos réseaux! Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Loreleï 13/08/2011 13:06


Haaaa le cointreau :))) Dans le cosmo, c'est tellement bon :) Depuis quelques jours, je pense serieusement à me faire mes propres cocktails et aprés, recherches de recettes et prises de notes, hier
achat de ma 1ere bouteille de cointreau ;)
D'ailleur, je savais pas qu'acheter un shaker était tellement compliqué! A carrefour, RAS, ca n'existe pas! Hallucinant!
Tu sais pas où je pourrais en trouvé des biens et pas trop cher par hasard?
En passant, félicitation pour ton article (toujours au top ;) et ta place dans les jurés du concours de cocktail :)
bonne continuation!