Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cadeaux presse des marques aux journalistes : Noël en été !

9 Juillet 2011 , Rédigé par La journaliste Publié dans #Analyses & RP

sac-cadeau-presse-journalistes.jpgDans le monde fascinant des relations presse, il existe un  thème que peu de gens abordent mais qui passionne tout le monde : le cadeau presse. Il passionne les uns pour savoir s’ils l’auront, les autres pour savoir s’il plaira et tout le monde pour savoir combien ça va coûter et s’il est bien utile ?

Je ne vais pas répondre à cette problématique ici car c’est un des mes thèmes de consulting RP (« A quoi sert le cadeau presse ») mais je vais divulguer mon idée sur le cadeau d’été et révéler quelques jolies surprises reçues récemment….

Il s’agit de vrais cadeaux. Pour rien, ou plutôt si, parce que c’est l’été, juste pour être sympa et pour, peut être, ne pas oublier la marque en question pendant les vacances.

Alors mieux ou moins bien que le cadeau glissé dans les sacs donnés après une conférence de presse ? Disons que c’est différent et c’est pour ça que j’ai voulu en parler. L’intention est différente et donc, l’effet est différent.

- Quand on sort de la présentation presse d’un nouveau produit que l’on nous remet à la fin pour pouvoir le tester et qu’il s’accompagne d’un petit cadeau (bougie, petit livre sur le thème, petit bijou aux couleurs du produit), ça fait plaisir mais c’est dans l’esprit « N’oubliez pas d’en parler, hein ! ». Légitime mais habituel et donc potentiellement lassant.

- Quand on reçoit un cadeau avec des nouveautés envoyés par la poste, plutôt joli cadeau (un foulard, un objet…), on est hyper contente mais pour le coup je trouve qu’on le dissocie immédiatement du produit. Ceci dit, si ensuite on l’utilise en pensant à la marque, c’est bien joué ! (genre un sac besace en toile de Roger et Gallet reçu il y a un bail mais qui me suit dans tous mes voyages et que j’adore !!! Je l’aime tellement, il est tellement parfait pour ce que j’en fait que je pense à la marque à chaque fois que je le ressort ! Quand j’en ai parlé à l’attachée de presse, elle m’en a renvoyé un qui lui restait ! Ouf, j’ai moins peur qu’il finisse sa vie…mais bon, c’ets comme un doudou, il n’y a pas de science des cadeaux presse qui ferait qu’on pourrait prévoir celui qui entrera poru longtemps dans la vie de la journaliste - fin de parenthèse.)

- Enfin, quand on trouve au fond du sac remis à une conférence de presse un cadeau de grande valeur, pour ma part, il y a comme un rejet : « C’est too much ». Même si, bien sûr, on est hyper heureuse de le recevoir, on peut se dire « Qu’ai-je fait pour le mériter ? ». (Mais ça c’est sans doute une question de personnalité car je connais des journalistes qui trouvent ça tout à fait normal… no comment).

 

Et alors, ce cadeau presse d’été, késako ? Et bien il s’agit d’un envoi, détaché de toute problématique presse type lancement, envoyé juste pour le plaisir, comme un « bonnes vacances » professionnel. La stratégie ici (il y en a quand même une, hein) c’est donc plutôt une opé sur l’image de marque. Et pour ma part, je la reçois très bien : c’est un geste de bonne entente pro - comme certains envoient des marrons glacés à leurs fournisseurs à Noël ! Mais même si c’est pro, comme je sais que toutes les journalistes ne le reçoive pas et je prend ça comme une marque d’affection, un peu plus personnelle que les autres, de la part de l’attachée de presse. Oui, je trouve qu’il y a dans ces cadeaux là quelque chose de plus personnel : l’attachée de presse à vraiment cherché un geste sympa, comme un petit clin d’œil d’une copine. Ce sont de petits cadeaux, généralement pas très chers, mais qui font plaisir. cadeaux-presse-journalistes-beaute.jpg

Et parfois, le cadeau de l’été c’est… un sac de produits. Là me direz-vous, ça devrait nous décevoir ou nous être indifférent : « Comme si on n’en avait pas assez comme ça ! ».

Et bien non. Etrangement, quand je reçois ça, figurez-vous que ce n’est pas du tout ce que je pense. Quand on reçoit un sac de produits « thématiques » qu’on a déjà souvent reçus quand ils sont sortis, ce n’est pas pareil que quand on les reçoit parce qu’ils sont nouveaux. Je ne sais pas pourquoi mais comme ça, dépourvus de dossier de presse et pensé pour que l’on s’en serve NOUS (et pas pour un shooting ou un test lectrice), je trouve que ça redonne de la valeur aux produits : il ne s’agit plus alors d’outils de travail mais de soins qui nous accompagneront dans nos familles, sur nos lieux de vacances.

  cadeau-presse-journalistes-beaute-produits.JPG

La première fois que j’ai reçu un sac de produits c’était pour Noël par Eugène Perma qui avait envoyé tout un tas de produits capillaires dans une chaussette de Père Noël. Au départ je me suis dit : « ils manquent franchement d’imagination ! Pour ce que ça leur à coûté, ils auraient mieux fait d’envoyer des chocolats ». Mais c’est parce que c’était mal thématisé : pourquoi envoyer des shampoings à Noël ?

Tandis que recevoir des crèmes solaires avant l’été, je trouve ça bien et utile. Alors accompagné d’un petit cadeau, ça fait mouche, mais peut être parce que je n’en suis pas bombardée.

 

Et il faut dire que ce qu’on reçoit est généralement dans le ton : paréo Antik Batik pour Filorga avec un petit mot écrit à la main, jolies tongs en cuir avec un gel douche à la fraise au Club des Créateurs de beauté, sac « bel été » avec petites serviettes, produits et DVD chez Bioderma, Sac de plage ultra sympa et moult produits chez Vichy/Inneov… ou encore trousse et soin anti hyperpigmentation pour Darphin avec mot mentionnant « 3 semaines de congés amplement mérités »… Mugler envoie aussi parfois des lunettes de soleil, hyper sympa, et je les ai toujours portées en pensant aux attachées de presse, comme un cadeau de copine.

 

Alors merci encore aux services de presse pour ce petit supplément d’âme et bonnes vacances à vous !

 

Vous avez aimé cet article? Dites le en cliquant ici et partagez-le sur vos réseaux! Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

monclerfashionshopper 08/08/2011 11:54


Moncler has many attractive designs for men and women jackets for Skiing. They possess a broad assortment of jackets for equally guys and women of jackets. You just call up for to create specific
which you choose the right sort of jacket to game your needs which means you can appreciate skiing employing the comfort of your jackets! It’s all concerning the material, doudounes which focus
on.Don’t really feel obliged to purchase a Moncler jacket for ski just about just about every season. It is just about technology tends to develop to be an awesome give far better compared to
earlier one! Reputable Giubbotti generally uses best exceptional material to manufacture their man and women Ski Wear. And you’ll possess the ability to inform the variation when comparing
increased priced jackets to moderately priced jackets from other, significantly less known, manufacturers. You will find Moncler Outlets are the better choice for all the time.


steph 14/07/2011 13:24


Bonjour.
Tout d'abord merci de votre réponse. C'est vif et vigoureux, comme le ton de mon message initial, j'en accepte donc totalement l'augure.
Il est vrai qu'emporté par ma fougue, certaines de vos phrases mettant certaines réserves à ces pratiques ont échappé à ma mémoire. Mea culpa.
De plus, je ne plaçais pas mon commentaire sur le plan financier. Ayant des amis qui font ce métier, je connais la difficile condition de journaliste et je ne me serais jamais permis de juger
cela.
Nous avons cependant un petit point de désaccord. Sur un sujet que j'aborde en quelques mots. L'environnement. Je crois justement que ce sujet est totalement transverse et c'est l'un des rares. En
voyant les photos, l'emprunte carbone est la 1ere chose à laquelle j'ai pensé. Et cela n'était en rien dirigé contre vous. Mais de voir ces marques nous bassiner à grands coups de com' sur le bio
et le respect de la nature et avoir en interne des pratiques aussi peu "eco responsables" m'agace un peu. Je comprends que ce ne soit pas le sujet de votre blog.
Enfin, je vous remercie pour le ton de votre blog. Je m'y suis senti à l'aise, c'est pour cela que j'ai de suite mis ce commentaire certes un peu vigoureux. Mais j'aurais peut-être dû commencer par
cela... :-)


MJ 13/07/2011 19:27


Ahlala les cadeaux presse. Le plus fou cest que parfois les attachées de presse doivent appeler en amont avant de l'envoyer dans les redactions pour prevenir qun cadeau va arriver, car souvent les
filles se les piquent entre elles. Cest la jungle.
Ce que jaimerai savoir cest ce qu'en pensent les attachées de press ?
Il m'est meme arrivé davoir une attachée de presse qui me pressée pour que je fasse un article, je lui ai dit que je ne pouvais pas car son sujet ne correspondait pas à ma ligne éditoriale et là
jai eu la reponse du siecle : ah bon, mais vous avez bien reçu le cadeau il me semble.

Cest là toute la difficulté : garder son impartialité face à des marques qui vous couvrent de cadeaux toute l'année. Quand on a qqlchose à dire d'un peu négatif sur elle, ou de trop ibjectif, on a
l'impression de trahir une amie...

Alors chapeau à toi Anne pour ta droiture.
xx MJ


steph 13/07/2011 10:41


Bonjour, je suis nouveau sur ce blog et je découvre avec amusement ce billet.

... bon, ok, je vois, ça ne pose aucun problème... être journaliste et abreuvée de cadeaux de marques qui ne font cela QUE pour avoir ensuite de bons articles dans les journaux.

Imaginons un instant un cas de figure. Je suis un un employé lanbda de la société des produits de la gamme "topglamour". Je suis doté d'une certaine conscience personnelle et je découvre que ces
produits sont fabriqués en Birmanie ou bien avec un composant qui ruine l'environnement... (je passe sur le bilan carbone de ces petits cadeaux... je risque vraiment de passer pour un aigri ;-) ).
Je trouve cela pas top et je décide de rendre ça public et d'en parler au 4ème pouvoir! A des journalistes!!!! Ah mais oui mais non mais là... c'est à dire que les produits "topglamour" ont financé
27 pages de pub sur le 52 que contient mon journal alors... et puis chez "topglamour" ils sont gentils, ça m'étonnerait qu'ils fassent ça...

Alors oui, je sais, ce sont de tous petits cadeaux, c'est pas méchant etc etc.... j'aurais quand même aimé une petite ligne au moins sur le fait que ces pratiques sont un peu limite.... juste un
peu. Et pas totalement désintéressées. Parce que moi, je reçois jamais de pochette cadeaux de chez "topglamour".... pourquoi ils m'en envoient pas? C'est quand même pas parce que moi, je suis pas
journaliste alors je n'ai pas la possibilité de dire que "topglamour c'est super"? noooooon ça doit pas être ça.

Mis à part ça, j'assure que je suis pas jaloux, ni aigri, que je suis à peu près épanoui et que j'ai un teint ravissant.... c'est normal, tous les matins je me mets de la crème "topglamour".... ;-)


La journaliste 13/07/2011 15:23



Bonjour! Ravie de votre commentaire! En effet, j'aime sur ce blog montrer ce que peu de gens du métier disent tout haut. Les privilèges se cachent. Mais moi j'aime la transparence: je ne suis pas
abreuvée de cadeaux mais j'en reçois en effet de temps en temps et c'est très plaisant; disons que ça compense un peu le maigre revenu issu des piges ( jusqu'à 30€ les deux feuillets sur le web,
et 200€ pour un papier presse, brut bien sûr, je vous laisse compter combien il en faut pour se dégager l'équivalent d'un smic). Ceci étant dit, il est dommage que vous soyez un peu hors
sujet: mon blog n'est pas un support "green" et si les problématiques de justice sociale et de moralité dans le monde m'intéressent à titre perso, elles n'ont par leur place sur ce support,
destiné à simplement lever un peu le voile sur les dessous de ma profession. Ensuite, si vous souhaitez rendre les faits qui vous scandalisent publiques, je vous rassure, il existe de nombreux
titres pour cela, qui ne sont pas financés par les annonceurs beauté. Enfin, je suis contente d'avoir répondu dans l'article lui-même à une de vos envies à ce sujet: "j'aurais quand même aimé une
petite ligne au moins sur le fait que ces pratiques sont un peu limite.... juste un peu. Et pas totalement désintéressées." Ces lignes existent, les re-voici:


"Enfin, quand on trouve au fond du sac remis à une conférence de presse un cadeau de grande valeur, pour ma part, il y a comme un
rejet : « C’est too much ». Même si, bien sûr, on est hyper heureuse de le recevoir, on peut se dire « Qu’ai-je fait pour le mériter ? ». (Mais ça c’est sans doute
une question de personnalité car je connais des journalistes qui trouvent ça tout à fait normal… no comment)." 


"La stratégie ici (il y en a quand même une, hein) c’est donc plutôt une opé sur l’image
de marque."


 


Qui a dit que c'était désintéressé? Ce qui est dit est que c'est une manière plus subtile et relationnelle que de coller un
cadeau dans un sac au détour d'un lancement... Sur ce point, nous devrions être d'accord...



Pascale 11/07/2011 13:39


Je trouve génial que vous ayez pris la peine de faire un petit billet du genre car c'est un peu la jungle dans l'univers des journalistes (venant de faire ma première expérience de diffusion de
CP).
Le petit bémol dans tout ça, c'est que nous, les petites marques, nous ne pouvons pas suivre et faire de telles opés.
Reste à souhaiter que même si nous ne sommes pas en mesure de faire la même chose, on ne nous oublie pas trop.
En tout cas BRAVO pour cette initiative.


La journaliste 13/07/2011 15:13



c'est sûr, mais je crois que les journalistes même sans être blasées, n'oublient pas une petite marque parce qu'elle n'envoie pas de cadeaux, on a pour la plupart l'esprit clair là dessus. ceci
dit, c'est autre chose que de lutter face au pouvoir de l'annonceur, dont j'ai parlé dans plusieurs posts précédents.