Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Invitations, quand nos amis manquent de savoir vivre, ou la difficulté d'organiser des soirées quand les invités ne répondent pas!!!

9 Septembre 2010 , Rédigé par La journaliste Publié dans #MAUVAISE HUMEUR

Il eorganisation soiréesst une chose à laquelle je pense depuis longtemps. Mais vraiment longtemps. Genre, 2 ans. Je réfléchis à ça, j'en discute, je m'insurge, je prends les avis, les expériences, et paf! Aujourd'hui, j'en parle parce que zut! (si, si, zut est une très bonne raison de faire quelque chose).

Et parce que je compte bien encore organiser quelques soirées… car c'est bien parce que j'organise des soirées (et qu'apparemment je suis une des rares à le faire) que j'ai ce problème. Quel problème? Celui d'inviter par divers moyens entre 30 et 50 personnes et de pouvoir me retrouver la veille avec 6 réponses en tout, positives et négatives mélangées. Alors que parmi les non répondants se trouvent de bons, voir très bons potes.

Donc oui, je dois bien être une des rares à organiser des soirées, sinon mes invités sauraient à quel point il est exaspérant et entravant pour l'hôte qu'on en lui réponde pas, en plus, bien sûr, d'être très impoli. La première raison d'agacement est d'ordre pratique: comment organiser et prévoir la soirée quand on ne sait pas si on sera 8 ou 22? C'est handicapant pour les courses, donc le budget, pour le rangement (je pousse les meubles?) et tout simplement pour anticiper la soirée qui sera, bien sûr, différente selon que l'on sera 8 ou 22 (ou 3 ou 12, hein, c'est un exemple). Bon. Alors quand on a eu le coup une fois (genre ma soirée "vin et fromage" après laquelle j'ai bouffé du chèvre pendant 2 semaines et j'ai mis 6 mois avant d'écouler les bouteilles car seules 2 copines étaient venues), on ne fait plus vraiment les courses et, de guerre lasse, on demande à chacun d'apporter quelque chose. Et c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres et à un beau bordel (3 camemberts mais pas de pain, que des tomates cerises…) Dommage car du coup c'est plus fouillis et moins classe car on ne "reçoit" pas vraiment, transformant un apéro chic en apéro d'ado où chips et saucisson sont balancés sur la table.

 

Mais outre les conséquences organisationnelles désastreuses (finalement, pour on se sait quelle raison, ce courses organisation soiréescoup-ci tout le monde est venu, et accompagné de surcroit -puisque par la force des choses nos soirées tiennent beaucoup des portes ouvertes- et on se retrouve à 50 dans l'appart où l'apéro devient une teuf géante et se finit avec les flics car on n'avait pas prévenue la voisine…), il y a surtout la question de savoir pourquoi, pourquoi, POURQUOI, (why), nos potes ne répondent pas à l'invit malgré nos relances plus ou moins pressantes.

Oui, parce qu'on relance, bien obligé, et qu'en plus on passe pour une relou!

Normalement, on reçoit une invitation, on étudie le truc, on regarde son agenda, et soit l'invit ne nous intéresse pas et on sait que l'on ira pas (et on répond tout de suite qu'on a un empêchement-trop dommage-désolée-), soit on a déjà un truc de prévu (et on répond tout de suite qu'on a un empêchement-trop dommage-désolée-), soit on a envie d'y aller.

Alors, on va demander à sa moitié s'il/elle est dispo, s'il/elle a un truc (match, week end en amoureux surprise…) et on répond en fonction de.

On peut aussi se demander si le jour J, on aura envie d'y aller mais dans ce cas, on peut le préciser dans al réponse ("je vais finir tard, je ne sais pas dans quel état je serais"). Mais on répond quand même! Ou alors, on a deux soirées, et on ne sait pas choisir, on tergiverse, mais on peut quand même répondre là aussi que l'on a deux soirées qu'on va essayer mais pas sûr. Ca donne au moins une idée.

 

Et là j'en viens à Facebook. Parce que Facebook, en plus de nous permettre de savoir si notre mec est toujours "friends" avec son ex et de dire haut et fort que là tout de suite maintenant on se fait un peu chier, permet aussi de gérer des "events". Et c'est très pratique! Sauf que visiblement les gens (qui ne font pas beaucoup de soirées et ne connaissent donc pas l'envers du décor côté invitant) ne captent pas tout l'intérêt de la chose. Pourtant c'est devenu un des moyens les plus utilisés pour lancer des invitations. Le souci c'est surtout que les gens ne voient pas qu'ils ont reçu une invit (Fb serait-il fait pour ceux qui ont des sollicitations multiples et qui passent leur temps à aller regarder s'ils ont été invité qqpart?). Donc ce que je fais, c'est que dès que j'ai crée l'event, j'envoie un mail à tous pour dire "vous avez reçu une invit sur FB, merci d'y répondre sur FB".

Non seulement car c'est pratique pour eux (ils ont tous les détails et il suffit de cliquer sur YES, NO ou Maybe- le fameux maybe qui permet de se laisser une chance de venir sans rien promettre, à éviter mais qui peut quand même aider l'hôte à y voir plus clair), mais surtout car c'est idéal pour suivre l'évolution des réponses. A chaque réponse, une liste. Bien pour prévoir: par exemple si on a 6 "maybe", ça va, mais s'il y en a 15, là, on peut s'attendre à ce que 10 d'entre eux finissent par "passer", et fassent grimdecor-soiree.jpgper le nombre de convives. Peut être d'ailleurs aurait-il fallu une réponse "je passerais" sur FB car plein de gens répondent ça mais… par mail! Et du coup ils restent dans la liste FB des "n'ayant pas répondu", dont on ne peut que les en enlever (on ne peut pas dire "oui" pour eux). Du coup ils reçoivent la relance envoyé à la liste "pas encore répondu"…

Et j'en ai parlé avec des amis: il leur arrive la même chose. Pire! Certains faisaient des diners (= justement, chacun n'apporte pas un paquet de chips, un vrai diner), mais ont peu à peu arrêté, déçu par l'attitude nonchalante de leurs invités à recevoir l'invitation, voir à annuler au dernier moment quand ce n'est pas un désistement surprise alors que c'est eux-mêmes qui appelaient pour savoir si la copine avait bien le code!!! Certains, après avoir fait une soirée d'anniversaire dont ils ne savaient pas jusqu'au jour J combien et qui serait là, reconnaissent que c'est pénible et vexant que même les très très bons potes manquent d'empathie/de politesse à ce point.

Pourtant, une invit, c'est valorisant! Ca veut dire qu'on a envie de vous voir…

Alors il est à mes yeux assez incroyable que les gens ne répondent pas, alors même qu'ils sont passé par FB en laissant la preuve dans quelques commentaires et donc eu les relances …

 

Attendent-ils de savoir s'ils auront mieux à faire? Jusqu'à la veille, vraiment, ne savent-ils pas s'ils sont libres le lendemain? Pensent-ils que j'ai fait de l'organisation de "mojito parties" un travail à plein temps et que j'invite de manière impersonnelle une flopée d'inconnus ce qui les défend de ne pas répondre?

Mystère… Toujours est-il que oui, la veille, quand j'envoie un mail aux "pas encore répondu" et aux "maybe" et que le taux de retour est faible, je ne peux m'empêcher de me demander si les gens mes potes sont vraiment bien élevés ou si se sont vraiment des potes…alors la prochaine fois que vous recevez une invit' d'un ami, (pas d'un groupe qui fait une soirée blanche où il y aura 4000 personnes, quoique, pour eux, c'est pire), répondez-y avec attention, car il s'y cache sûrement un investissement personnel… et de l'amour dedans!!! 

 

Vous avez aimé cet article? Dites le en cliquant ici et partagez-le sur vos réseaux! Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

véro 12/03/2012 15:18

Mon commentaire arrive très tardivement mais merci, merci, merci pour cet article! Je me sens moins seule.

Je sature depuis pas mal de temps des gens qui répondent "je ne sais pas si je serai dispo", ou qui ne répondent pas, ou qui annulent au dernier moment, ou qu'il faut relancer
constamment,etc...
Concrètement, j'en ai maaaaaarrrrre!!!!

Du coup, j'ai décidé de ne plus être bien gentille, donc à présent si quelque chose me déplait, je le dis.

En fait, les gens sont comme les enfants, on est obligés de leur poser des limites pour se faire respecter un minimum
( et je dis çà alors que je n'ai aucune autorité sur les miens....)
Voilà, c'était mon coup de gueule du jour et çà fait du bien!

La journaliste 03/04/2012 10:29



Et oui... c'est terrible! Moi je continue de répondre asap et de tenir les hotes informés en cas de changement... c'est vriament un problème: les "amis" DEVRAIENT, normalement, être spontanément
polis pour ne pas risquer de nous vexer ou froisser... Mais malheureseement, de nos jours, il faut croire qu'on fait moins attention à ses amis en les croyant aquis, qu'à de potentiels contacts à
qui on veut plaire...contente de vous avoir soulagée un poil (et courage avec les gosses!!)



ThirtySomething 13/12/2010 19:04


Excellent article, je me suis vraiment reconnue!!!
J'ai toujours halluciné devant l'impolitesse des gens!
Du coup cela fait hyper longtemps que je n'ai plus organisé de grande "soirée" at home...


chloe 24/09/2010 00:18


ah ah ah ah , je crois qu'on connaît le même : mister big smile aka leader price


Gloub 17/09/2010 09:31


Autre solution : prévoir un peu plus de temps et téléphoner. Simplement parce qu'il n'est pas possible de ne pas donner de réponse quand on a la personne au bout du fil :)

Et bannir les messages sur les répondeurs, ne faire que du direct, bien sûr.

Les mails et autres FB entretiennent le cloisonnement virtuel/réalité, un peu comme si "je te réponds pas sur Internet mais c'est pas grave, c'est pas dans la vraie vie". Alors que de visu, ou au
téléphone, au pire on a un "heu je sais pas, je te dis plus tard". Ca n'empêche pas les têtes en l'air d'oublier, les mal-organisés de ne pas avoir d'agenda sous la main ni les incompréhensions
mais ça permet ensuite d'envoyer un mail de récap - en sachant déjà à qui - sans passer pour une femme insistante et un peu râleuse.

Bilan : un peu plus de temps passé en amont sur l'orga (prévoir 1h avec la vieille copine qu'on a pas vu depuis des lustres : se mettre sur haut-parleur et se manucurer en même temps = soirée relax
et bonne chose de faite), qui en fait gagner plein ensuite et amenuise le stress. Du coup, la soirée est sympa (nourriture adaptée - oui, les potes qui suivent la casheroute, les végé etc - musique
qui plaît à la majorité et pas trop d'alcool en sus), les gens sont là ou "passent" et les absents, bah on ne les attend pas !


Fanny 13/09/2010 14:36


C'est c'est marrant pour le groupe "les People" cité plus haut :D J'ai bien sûr le même.
Constitué en général de personnes bien rigolotes, qui "mettent de l'ambiance", mais sur qui on ne peut absolument pas compter et qui viennent les mains vides (ou avec du jus leader price et un
grand sourire :D)
Je me suis depuis peu débarrassée de ces "people",si je les croise ça me fait plaisir, mais on n'a définitivement pas les mêmes valeurs.
Je crois qu'en vieillissant on apprend à écrémer un peu (beaucoup) la "bande de potes".
Sauf que la crème c'est ceux qui restent ;)