Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Etre un homme en 2009 : mes pauvres garçons, quel challenge !

30 Septembre 2009 , Rédigé par La journaliste Publié dans #COUPLE & PSYCHO

Ben oui, je sais, on en a déjà beaucoup parlé dans la presse féminine… mais la question reste entière : être un homme en 2009 n’est pas plus simple qu’en 2008, 2007 ou 2005 et les articles sur les nouveaux pères, les hommes qui pleurent ou les métro et über sexuels n’ont vraisemblablement pas suffit pour éclairer la gent masculine.

Du coup, une certitude, ce n’est pas cet article ci qui va résoudre tous vos problèmes de positionnement social et amoureux, messieurs, mais bon, si vous pouvez y trouver quelques clés, hein, ce sera déjà ça, pas vrai ?

Bon, déjà pourquoi est-ce si dur d’être un mec en 2009 ?

En toute honnêteté, je crois que c’est un peu de notre faute, à nous, les femmes. Certaines ne savent pas ce qu’elles veulent, d’autre le savent trop (sentiment de piège façon entonnoir vers l’engagement) tandis que certaines changent d’avis comme de ballerines ! Alors pour ceux d’entre vous qui veulent nous plairent, impossible de savoir sur quel pied danser. Bien sûr, les enfoirés affectifs ont moins de souci puisqu’ils ont choisi une position stable, bien qu’exécrable, et ne se tuent pas la santé à chercher comment se comporter ou quels efforts seraient à fournir pour s’améliorer.

Donc, déjà, le premier conseil c’est peut être de ne pas trop tenir compte des exigences contradictoires de vos chéries : la plupart du temps, au fond, elles ne savent pas elles-mêmes ce qu’elles veulent. EN REVANCHE (attention, 2ème conseil), faites bien la différence entre ces petits (et grands) caprices, et les vrais trucs de fond qu’il vous faut absolument imprimer.

Exemple :

« Dis donc, c’est pas très viril ton truc rose là, on dirait un pull à moi » = commentaire fait pour faire un peu chier.

Niveau d’importance : faible.

Indication à retenir : elle n’est pas conquise par le rose sur vous et vous préfère peut être plus viril ou plus classique.

Réaction optimale : creuser pour en savoir plus : « Tu préfères quand je suis plus viril, quand je porte des chemises par exemple ? » ou « c’est la couleur ou la coupe qui te gène ? »

Réaction à éviter : jeter le pull, ne plus jamais mettre de rose et lui demander quotidiennement en tremblant si elle vous trouve « bien comme ca ? »

 

ALORS QUE :

 

« J’aimerais bien qu’on passe plus de temps ensemble, on se voit toujours avec tes potes, c’est pénible»

Niveau d’importance : fort

Indication à retenir : elle a sans doute attendu un moment avant de le dire, elle a besoin de vous retrouver pour sentir à nouveau le lien qui vous unit, la répétition de ce sentiment peurt conduire à un détachement (par protection ou déception)

Réaction optimale : organiser un moment en amoureux, quel qu’il soit, dans les 3 jours avec chouchoutage romantique

Réaction à éviter : répondre d’un « pfff », oublier la remarque dans le 4 secondes qui suivent et appeler Jean Marc pour proposer d’aller boire un verre.

 

Evidemment mes pauvres agneaux, il n’est pas toujours facile de savoir ce qui compte vraiment et de le distinguer du commentaire pour rien ou de la remarque légère. Pas évident non plus, du coup, de savoir ce qu’on attend de vous.

Pourtant, les bases sont restées stables : on attend de vous la sécurité, la protection mais aussi que vous soyez responsable. Les femmes veulent des individus de sexe masculin déjà adulte, qui s’assument de préférence et qui éventuellement peuvent faire les courses tout seuls sans rapporter une pizza et un pot de Nutella pour toute provision ! (ravis de pouvoir participer au concours Ferrero sur le pot de Nutella : « Hé regarde, ya même une image !! ») (J’en rajoute à peine et vous le savez très bien…)

Mais attention ! La femme ne veut pas non plus forcément un business man hyper sûr de lui, qui gère à mort et mène chaque domaine de sa vie à la baguette.

C’est plus subtile : il vous faut assurer mais aussi avoir des moment de doute et des faiblesses que la femme pourra combler.

Il vous faut savoir montrer votre sensibilité mais pas trop ! Le mec qui se plaint tout le temps et se montre vulnérable devient une source d’angoisse puisqu’il force la femme à prendre la place de l’élément rassurant dans le couple…

Par ailleurs, les petites attentions sont bien sûr très très appréciées, voir fondamentales (ce sont pour nous des preuves indiscutables qu’IL pense à nous, ça fait gagner des points grave). Mais faire tout ce que la femme demande et anticiper ses désirs en répondant à ce qu’elle ne fait que mentionner, peut lui donner un sentiment d’étouffement et surtout, de faiblesse de votre part façon « J’en fais ce que je veux, même pas drôle ! ». Dont elle abusera ou pas en fonction de son profil. Et ca fait perdre des points, grave….


Il vous faut donc être galant mais pas poire. Dévoué mais pas étouffant. Fort mais pas insensible. Drôle mais pas clown. Disert mais pas bavard au point de tout commenter et de penser à voix haute juste pour meubler (horreur).

Etre maladroit vous sera pardonnée tandis que répéter toujours la même « erreur » (serviette mouillée en boule, lunette des toilettes relevée alors que vous êtes chez elle et pas chez vous, oubli d’un truc important qu’elle vous a quand même dit 3 fois, oralement, par texto et par mail) pourra vous être reproché violemment ou, pire, sera passé sous silence mais accumulé sous forme de ressentiment qui vous pètera à la gueule un jour ou l’autre (à l’occasion d’un truc en rapport avec la famille ou l’argent par exemple, mais un truc bien chiant en tout cas, au détour duquel elle vous dira que de toute façon « Vous n’écoutez jamais rien » etc…et ca partira en sucette comme il se doit. Et vous ne l’aurez pas volé petit Jedi).


C’est donc loin d’être gagné mais avec un peu d’expérience, d’observation des femmes en général et de la votre en particulier, une forte volonté de bien faire et de faire plaisir, vous pouvez vous en sortir.

Car – et c’est un secret que je vous révèle- une femme qui voit que son mec essaie de bien faire (même s’il se gamelle systématiquement) sera quand même touchée par l’attention. Bien entendu, il est fortement déconseillé de se cacher derrière la célèbre mais catastrophiquement hypocrite « c’est l’intention qui compte ». Cette phrase ne vous sera, par exemple, d’aucun secours si vous avez loupé son anniversaire et vous pointez avec un bouquet moisis que vous avez vraisemblablement acheté 5 minute avant chez l’épicier (d’où la sale tête des fleurs). Dans ce cas, bien sûr, vous êtes impardonnable. En effet, l’anniversaire, de même que Noël ou la fête des mères tombent toujours au même moment. A la même date. Chaque année. Oui oui. Ce qui vous laisse quand même 364 jours pour vous préparer….Faudrait pas non plus se foutre de notre gueule quand même…

La prochaine fois, si vous le voulez bien...une petite blaguounette qui m'a bien fait rire...merci Delphine P. (oui, l'autre Delphine)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Astorboy 13/02/2010 17:47


Le mieux finalement, c'est de se voir 3x par semaine au grand maximum, histoire de ne pas se lasser des défauts de l'autre, et de ne pas être dégouter des ses merveilleuses qualités. Cohabiter,
c'est l'Enfer on est d'accord.
Et sinon non, je ne te connais que via cet article.te suis-je familier?


La journaliste 14/02/2010 14:19


ben ca peut certainement assi être le bonheur mais c'est vrai que ca peut vite devenir oppressant, surtout quand on avance en âge et que nos petites habitudes de célibataire qui fait ce qu'il veut
quand il veut se renforcent...la vie à deux après ressembl à un loooong compromis...


Astorboi 09/02/2010 18:59


Bref toutes les 'qualités' requises pour se lancer dans une carrière de politicien :)
Sinon oui, quel art pour un homme que de réussir à être comme il l'entend (càd bon et ferme) et quel art pour une femme que de supporter son homme...
Et encore bravo pour l'article, il est plein de tendresse (chose rare)


La journaliste 11/02/2010 16:00


qui es tu astro boy? On dirait que tu me connais, non? Et merci d'avoir remarqué la tendresse dans cet article, en effet, il en faut sinon, c'ets perdu d'avance. Le souci, c'est quand les défauts
sur lesquels on portait un oeil bienveillant et amusé nous sortent par les yeux sans que l'on puisse faire marche arrière...


Astorboi 08/02/2010 20:54


Les femmes adorent inconsciemment plus que tout les défaut des hommes et finissent par les détester objectivement pour leurs qualités. L'amour c'est très con quand même.


La journaliste 09/02/2010 14:10



merci pour ce commentaire bien vu qui m'apporté le sourire dans une journée grisouille. Oui, l'amour, c'est un peu con...mais chouette aussi. Quant aux défauts, point trop n'en faut, enfin, il
faut les bons, ceux qui attendrissent, mais pas ceux qui sont moches (radinerie, étroitesse d'esprit, mégalomanie, suffisance ...)



nike air max 23/01/2010 03:02


Quel chouette article!Encore un qui m’a surprise.
Bon courage!


Un type nommé Greg 18/10/2009 00:51


Evidement d'accord avec Bob l'éponge.
Et sur les lunettes de toilette, il y a un débat sans fin :
- je la lève et ne la rabaisse pas après: je donne un signe tangible de propreté mais je passe pour un jmenfoutiste ignoble et suffisant en ne la baissant pas. J'aurais mieux fait de ne pas la
lever, ça m'aurait évité une enguelade.

- je la lève et la rabaisse : je suis un mec propre mais je laisse le doute sur "l'a-t-il levée ou pas ? Ce mec est-il fiable"...et je m'expose à une suspicion sur mon taux de propreté. Intolérable
!

- je ne la lève pas : je suis un gros déguelasse mais je passe pour un mec bien quand même. L'important, c'est de donner l'impression d'être un mec bien.(Beurk (ndlr)).

Bon, assez dit sur l'optique des toilettes. Mais vraiment, regardez (vous les filles) d'autres signes pour vous faire une vraie opinion sur la propreté de votre bonhomme.


La journaliste 21/10/2009 12:18


heu, là c'est de la prise de tête!!! moi s'il ne la lève pas (du tout) je m'en fous tant qu'il vise bien... c'est e fait ca le souci au final...