Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coulisses d’un shooting "geste qui sauve" avec la Croix Rouge : journée du geste de premier secours le 12 septembre

7 Septembre 2009 , Rédigé par La journaliste Publié dans #COULISSES de mon job

 A l’occasion d’un reportage pour Télé Star sur les gestes de premier secours, pour les besoins du sujet et du shooting j’ai assisté et recu une formation prodiguée par le responsable de la formation de la Croix Rouge.
Voici donc le reportage du reportage (un peu comme pour celui avec Nathalie Simon)
façon envers du décor et "regardez ce qu'il ne faut pas faire quand on est journaliste -se faire étrangler puis sauver de bon matin le tout sous l'oeil d'un photographe" (je remercie chaleureusement mon cher chef de rubrique pour cette bonne surprise: se faire shooter au saut du lit sans être prévenue, dans une tenue-pas-du-tout-celle-que-j'aurais-choisie si j'avais su que je serais dans un magazine, en photo étalée sur le sol en train d'agoniser...)

J’avais déjà suivi une initiation à l’université mais malheureusement, il n’en restait que de vagues notions, sans doute parce que l’on se dit toujours que « ça n’arrive qu’aux autres » et que ca n’est sans doute pas si difficile que ca…

Sauf qu’être témoin arrive potentiellement bien plus souvent que d’être victime et que dans ces cas là, on se retrouve bien bête…Témoin moi-même d’un grave accident de scooter arrivé par hasard deux semaines avant la formation (personne inconsciente, bain de sang etc…) je peux vous dire que c’est avec grand intérêt que j’ai ré-appris tous ces gestes qui sauvent…et mis à mal un certain nombre d’idées reçues…

Nous avons donc passé en revue le massage cardiaque et le bouche à bouche (à alterner pour les personnes inconscientes qui ne respirent plus pour se substituer au cœur d’un côté et à la respiration de l’autre), la position latérale de sécurité ou PLS, pour les personnes inconscientes mais qui respirent-et peuvent vomir et donc s’étouffer si on ne les positionne pas correctement (le truc auquel on peut vraiment être confronté à la sortie d’un bar un week end façon coma éthylique) ainsi qu’aux compressions à exercer face à quelqu’un qui s’étouffe ou quelqu’un qui souffre d’une plaie qui saigne abondamment.

 

Je ne vais pas ici vous refaire le résumé des gestes (vous n’avez qu’à acheter Télé Star, en vente aujourd'hui !!!)  puisque l’idée est de vous faire profiter de la journée du geste de premier secours le 12 septembre, pour vous inscrire aux formations, exceptionnellement gratuites ce jour là. Le reste de l’année, 2 formations sont proposées, accessible aux enfants à partir de 10 ans mais elle ssont payantes.  

En effet, expliquer et imager est un premier pas vers les bons réflexes, mais s’y exercer est tout autre chose et offre un niveau de compréhension incomparable. Et l’idée est quand même que malgré la panique liée à l’évènement, il vous reste quelques idées claires si cela vous arrive.

 Justement, côté idées fausses, j’ai observé que si nos connaissances ne sont pas solides, une fois sur les lieux, face à la victime, on est vite envahie par le doute devant  les badauds qui citent avec force des idées recues genre « Il ne faut SURTOUT PAS le déplacer !! ».

 

Tout d’abord, le fameux « il ne faut pas bouger/déplacer quelqu’un qui est blessé. » Alors, oui, c’est vrai en théorie, sauf que comme le rappelait le formateur, si la victime est inconsciente et ne respire plus, cela s’apparent à un arrêt cardiaque. A ce stade, s’il faut la retourner pour lui faire le massage cardiaque, faites-le ! Vous n’avez rien à perdre : si vous ne le faites pas elle mourra de toute façon. Sans une prise en charge immédiate, plus de 90 % des arrêts cardiaques sont fatals. En revanche, si elle est consciente, l’important est de la garder éveillée mais immobile jusqu’à l’arrivée des secours, en lui parlant et en lui tenant la main, en lui demandant de la serrer.

Par ailleurs, sachez que le bouche à bouche est réservé aux personnes qui ne respirent pas. Inutile donc face à quelqu’un d’inconscient mais qui respire, vous ne feriez que risquer de le gêner.

Autre chose : quand quelqu’un s’étouffe mais tousse, il ne faut pas lui taper dans le dos et le laisser tousser. La toux est en effet le réflexe normal du corps pour expulser un corps étranger que vos claques dans le dos risqueraient d’enfoncer plus profondément ! A réserver aux personnes qui ne peuvent plus respirer !

Renseignements : 08 20 16 17 18 ou www.croix-rouge.fr

Là c'était avec du faux sang et des trucs comme dans les films. (notez comme le formateur qui s'apprête à arrêter mon hémorragie se marre alors que je souffre atrocement...tssss!) Je fais bien semblant, hein?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

electro C 13/04/2016 17:01

très bonne initiative ^^

Isa Jones 09/09/2009 09:53

Je viens de lire ton article dans mon Télé Star fétiche que je reçois toutes les semaines ! Bravo, il est très bien, très complet et tu es très crédible en victime ! Bravo pour ton blog que j'ai découvert il y a quelques jours et que j'ai parcouru avec plaisir. J'adore tes articles "Coulisses" qui font découvrir l'univers impitoyable du merveilleux monde des médias ! A bientôt !

leila 07/09/2009 10:38

vous avez du vous faire de très bon fou rires non?