Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Finale du Grand Tournoi de boxe, stars et huiles essentielles

2 Février 2009 , Rédigé par La journaliste Publié dans #Aventures - tests et découvertes

Comme je vous le disais, on en a de la chance !

J’aimerais vous raconter tout ce que je vois, ce que je vis, et tout ces chouettes trucs que je fais grâce à mon métier, mais je crois qu’une biographie devra être faite dans mes vieux jours pour tout rassembler car je manque cruellement de temps alors que les sujets sont infinis. La preuve ? Ce post à plus d’un mois de retard !!!

 

Mais comme rencontrer David Douillet, Brahim Assloum, Samuel le Bihan au cirque d’hiver devant un combat de boxe n’arrive pas tous les jours (enfin, pas à moi, mais bon je sors pas beaucoup faut dire), je me suis dit qu’il fallait que je vous en parle.

 


Pour résumer, Puressentiel, une excellente marque de soins à base d’huiles essentielles, a conviés quelques journalistes à une conférence concernant les huiles essentielles de la douleur. (Oui car l’arnica et plein d’autres –ce n’est pas le sujet- sont d’excellent remèdes sous leur forme huile essentielle pour soulager bien des maux, des soucis musculaires aux maux de ventre en passant par les migraines).

Bref, après nous avoir expliqué tout ca, ils nous ont emmenés au Cirque d’Hiver pour constater par nous même le sens du mot douleur…lors de la Finale du Grand Tournoi de Boxe 2008.

 

Apparament (je n’y connais-sais- rien), c’est un nouveau genre de tournoi. Ne sont retenus pour s’affronter que des boxeurs répondant aux critères de sélection de l’organisation, sous l’égide de la Fédération Français de Boxe et dans le respect des règles en vigueur. Cela permet de réunir des boxeurs confirmés, titrés, mais aussi des espoirs. Lors du tournoi,  des boxeurs favoris peuvent être battus par des inconnus, ce qui fait tout l’intérêt de la compétition. 16 candidats ont cette fois été retenus par des professionnels parmi 38 boxeurs et parmi eux le Camerounais invaincu Hassan N'Dam N'Jikam, 24 ans, et le néo-lyonnais Affif Belghecham, 34 ans pour les poids moyens. (il y a eu plusieurs combats de super-moyens, lourds-légers, poids mouche,  mais c’est le combat de ces deux là qui était attendu, avec Hassan comme favori).


Vous voyez le Bihan qui se retourne et qui sourit là, oui, en les regardant. On voit pas bien mais c'était lui..

Et là, on monde inconnu s’est ouvert à moi.
Une ambiance incroyable, surchauffée, comme dans un film. Des visages marqués, des regards en coins, des postures…Dans le cirque, un mélange de sportifs, de businessmen, de boxeurs connus aux carrures impressionnantes, et moins impressionnantes (Brahim, on t’aime quand même !), de stars (Samuel le Bihan et David Douillet, le parrain de la compétition) et de filles en tenues très légères qui s’agitent sur une musique rythmée dans des costumes à paillettes..

Les combats s’enchainent, certains ne durent que quelques secondes, je découvre la frustration, l’emportement aussi (j’ai percé le tympan de ma voisine pour soutenir un beau gosse qui s’en est pris plein la tête)…On attend les 2 héros qui arrivent triomphalement sur un 4x4 puis se livrent à un très beau combat. Jusqu’à la fin on hurle notre soutien a Affif, le non favori. Il finira par perdre, mais dignement.

La suite n’est qu’une hallucination géante, nous nous rendons dans une salle où a lieu le repas de gala auquel nous sommes conviés…ainsi que les boxeurs !

Je n’y tiens pas : il faut que j’aille voir Affif qui nous a fait vibrer. Je le vois, pauvre chat, il ne mange rien…il doit être épuisé ! Je décide de soutenir Puressentiel et de tenter de faire d’Affif, leur « égérie » (c’est le perdant, cela me semble parfait pour illustrer les huiles essentielles de la douleur…).

Une coupe aidant, je finis par m’approcher, et comme Kévina, je glousse comme une crétine, je lui demande s’il n’a pas eu trop mal en battant des cils…et je lui offre mon huile à l’arnica…en lui disant que je pourrais bien lui faire un massage mais qu’il doit avoir plein de bleus. Il me réponde que, surtout, la mère de ses 2 enfants apprécierait sans doute moyen. Ah oui, bon. (Pfff, pas d’humour les boxeurs !).

L’histoire ne dit pas s’il s’est servi de son/mon huile mais en tout cas, moi j’ai tout aimé et j’y retournerais bien ! Merci Puressentiel !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article