Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Amour frais et intense avec nos amis les hommes : de l’espoir ?

24 Août 2008 , Rédigé par La journaliste Publié dans #COUPLE & PSYCHO

C’est quoi ce titre ? Se demanderont les chanceuses qui roucoulent depuis quelques mois/années, et celles qui viennent de décrocher le gros lot - si gros que l’espoir, l’amour et la passion sèment de nouveau sur leur chemin une pluie de roses quotidienne (« Mon amour ? Mon cœur ? Mon cœur, mon amour ? Je haiiiiiis les couples…. »).

Pour les autres, ce titre sera tout à fait explicite et l’article qui suit peut-être porteur de réponses ou de pistes de réflexion dans la quête frénétique d’indices probant dans la recherche d’une histoire qui tienne la route.

Peut-on encore croire en l’amour ? Qu’est-ce que l’amour ? Et pourquoi l’amour ?

On peut commencer avec cette merveilleuse citation que l’éblouissante Louise Bourgoin à rappelé à ma mémoire : « L’amour est un piège tendu à l’individu pour perpétuer l’espèce » (Schopenhauer).


Hein ? Quoi ? Nooooooon ! Criez-vous en cœur. « Mais PAS DU TOUT !! »

Première réponse, donc, nous croyons toutes ou avons encore envie de croire en un amour vrai, intense, bilatéral et constructif. Un amour adulte ? Pas forcément. On se passerait bien parfois de l’optique constructive qui vient avec. Pour ma part, je rêve de retrouver les relations simples mais intenses que l’on pouvait commencer vers 20 ans en pensant que cela pourrait durer quelques années sans se voir obligée d’envisager, si tel était le cas, d’habiter ensemble, de s’épouser et finir par se reproduire.

Ben oui, à bientôt 30 ans, cela ne semble plus possible. Si l’on commence une relation qui prend des airs d’amour, on ne peut pas ne pas penser à « la suite ». Plus d’insouciance alors ? N’y a-t-il pas un seul mec qui aimerait ca ? (enfoirés affectifs mis à part). S’enflammer sans peur mais sans projection obligatoire non plus?

En effet, la pression ne vient pas que des filles, soi-disant toujours à la recherche du prince charmant, la pression vient aussi parfois d’en face. Une fois que l’on met de côté les handicapés notoires de la relation, les phobiques de l’engagement qui se défendent d’aimer (gamins, va !) et les coureurs qui pensent «avoir le temps », reste une frange intéressante mais complexe de la population masculine : les gentils trentenaires.

Ceux qui commencent doucement à flipper par ce chiffre rond qui, dans leur esprit, les fait inexorablement basculer dans un monde adulte qu’ils s’entrainaient à ignorer depuis des années.

A croire qu’un jour ils se regardent dans la glace (genre le lendemain de la teuf géante organisée pour fêter cet anniversaire important), et qu’il se disent « Je vieillis, il serait temps de construire ».

Et là, entre vision sociale et trouille de la solitude, l’angoisse grandit. Il faut acheter un appartement, et si possible y placer une chérie consentante. Mais nous, rencontrer sa grand-mère, on en a pas besoin, ni envie. Du léger on a dit ! Comme si les mecs oubliaient d'un coup d'un seul les délices de la passion adolescente (que les filles, elles, recherchent toute leur vie, car elles n'aimeraient  vivre que de passion...foutues romantiques, la faute à la Belle au Bois dormant et aux barbies!)


Alors voilà, le premier plaidoyer pour l’amour insouciant ! Rassurez-vous, je crois fermement que c’est cette légèreté-là qui conduit à la construction. (air perplexe des lectrices)

Ben oui (bis), parce qu’au fond on sait bien que c’est ca qu’on veut, là, bien au fond.

Juste, on ne veut pas être forcée. Ni poussée. C’est tout.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alice 08/09/2008 00:55

Tiens tiens, très inspirée sur le sujet...
Le débat est ouvert -:)

Delphine 27/08/2008 09:50

Une chose est sûre ...il faut que tu écrives des articles comme celui-ci bien plus souvent !
Moi j'ai beaucoup ri et j'ai eu l'impression comment dire ... que cette article m'envoyait de bonnes vibes ...
Vivement le prochain !!!

fanny 25/08/2008 15:59

J'ai l'impression de regarder "Sex and the city", j'adoooooooooore!

La journaliste 26/08/2008 10:56


Quel chouette compliment, merci!!! Encore!!!