Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Parfum en vacances : les vaporisateurs de sac

4 Juillet 2008 , Rédigé par Anne Thoumieux Publié dans #BEAUTE

Pourtant passionnée de parfum, je dois avouer qu’en vacances je me parfums beaucoup moins et moins régulièrement que le reste de l’année. En temps normal, je ne sors jamais de chez moi sans ce petit nuage de glamour, de chic ou de choc en fonction de l’humeur. Ca fait partie du rituel.
Besoin d’un peu de confiance en moi ? Un pshitt de ma Pluie d’Aromes fétiche au parfum mystique (Rituel de Java) Cinq Mondes et rien en peut m’arriver. Humeur légère et rendez-vous pro ? Hop ! Un peu de White Jasmine and Mint de Jo Malone ou un zest de l’Eau d’Issey. Humeur d’amazone séductrice ? Je m’enveloppe des notes charnelles de Kingdom d’Alexander Mc Queen.

Alors comment, en vacances, puis-je oublier ce geste et sortir « nue » sans ressentir un manque immédiat? La chaleur me direz-vous ? Peut être. Mais surtout, quand le rythme est au ralenti, on casse nos schémas routiniers, ou devrais-je dire, on s’en libère. On se retrouve à boire son café en 10 minutes, allongée sur le canapé, au lieu d’en 2 minutes, debout dans la cuisine. On part à la découverte du château du coin sans mascara...Si, si, ca arrive.
Pourtant, il y a toujours un moment ou je regrette la touche parfumée qui me manque et où je cherche au fond de mon sac un vieil échantillon qui traine. Enfin, ca c’était avant. Avant que les marques ne remettent au goût du jour le geste élégantissime de nos grands-mères qui sortaient de leurs sacs d’adorables vaporisateurs contenant leur parfum préféré. Rechargeables ou non, c’est une initiative à saluer et à honorer. Car quand on l’a sous la main, c’est avec beaucoup de sensualité que l’on dépose quelques gouttes de son parfum au creux de son cou. Quoi de plus glamour? Le parfum est pour moi le geste plaisir par excellence...

Coups de cœur pour :

Les fameux Ryoko de Kenzo, ces galets design ovoïdes qui épousent la paume de la main et se glissent dans toutes les poches.


Les deux vapos-bijoux de Lolita Lempicka qui ont la bonne idée d’être remplissables à l’infini avec un mini entonnoir, écologique et à l’ancienne.



La mini étoile Angel non ressourçable mais qui est si belle. Le plaisir éphémère d’un flacon qui ne vit qu’une fois…

L’objet bling bling doré et lourd dans la main que l’on a plaisir à exhiber qui renferme The One de Dolce et Gabbana. Vendu avec 3 recharges.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article