Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le jour où j’ai découvert les Youtubeuses #1

9 Février 2015 , Rédigé par La journaliste Publié dans #Analyses & RP

Connaissant un peu le lectorat de ce blog, je ne pense pas que ce titre vous fasse pouffer… mais sachez qu’il existe un monde (parallèle) où ce que je vais dire est non seulement l’évidence même mais où l’on n’imagine pas que l’on puisse ne pas connaitre tout ce dont je vais vous parler.

Si ce billet devait arriver aux oreilles et aux yeux du public de Youtube, nul doute qu’il ferait un buzz en mode « Hey, regarde la teubééééée, elle connait même pas Youtube, steuplé, haha. » . Mais nous y reviendrons.

Je connaissais les blogs -principalement beauté, ou cuisine, ou de maman- petits ou grands-, du blog super moche avec horribles photos floues tenu par une parfaite inconnue qui se fait plaisir, aux blogs policés et bien propres de journalistes genre Ma Récréation (5300 likes sur FB, quand même !) ou Vivement Mercredi (1000 likes) jolis, bien tenus et bien écrits (forcément), plus ou moins dédiés aux enfants, au lifestyle et à la beauté entre « Petite Maison dans la Prairie » et « Modes et travaux », en passant par les blogs stars de make up notamment. Pour moi les blogueuses influentes c’était par exemple la chouette Magali Bertin et son Beauté Blog aux 33 400 likes sur FB, Lodoesmakeup (plus de 34 000 likes) et Beautylicieuse (53600 likes!) ou encore Marie de Chronique Blonde ( bientôt 20 000), So’ de (Dé)maquillage avec plus de 3000 likes ou encore Poulette Blog avec 5600 likes etc… (de rien les filles, je sais, grâce à moi vous allez avoir plein de nouveaux likes… c’est cadeau ! LOL) ( Quand je pense que la page de ce blog culmine actuellement à 456 likes et celle de La Gazette Beauté, mon blog beauté à 705... je sens moi aussi la célébrité qui se rapproche!! Bon sérieusement, likez quoi! #merci)

Le jour où j’ai découvert les Youtubeuses #1

Bref, au détour d’une invitation à un voyage de presse, bim ! Révélation !

Petites joueuses mes « blogueuses influentes » ci dessus… face à des filles qui postent des videos sur Youtube et ont… des centaines de milliers d’abonnés !!! Les fameuses Youtubeuses.

En effet, à ce voyage de presse -qu’elles ont toutes appelé pudiquement « séminaire », nous y reviendront -bis- organisé par et pour Diet expert (spécialiste du régime protéiné mais très bon ;-) ), se trouvaient Horia 470 838 abonnés Youtube au compteur à l’heure où j’écris, Emmy 474 606 likes et Alison presque 152 000 abonnés. Invitées par Audrey alias Miss Bouly presque 115 000 abonnés qui après avoir testé par elle-même le régime Diet Avenue s’est vu confier en quelque sorte les « RP » des Youtubeuses.

Je ne sais pas comment j’ai passé tout ce temps sans me rendre compte qu’il était possible, sans être Beyoncé, d’avoir autant d’abonnés à un compte quel qu’il soit, mais je suis tombée de ma chaise en découvrant ces chiffres. Ca m’a d’ailleurs fait un peu peur. Sérieux, 400 000 personnes qui regardent tes vidéos ? Ca me ferait un peu flipper, et direct, j’ai pensé au côté « responsabilité » que l’on a quand on est prescripteur à ce point sur une audience très jeune.

Car autre détail d’importance : ces filles ont entre 20 et 25 ans, Audrey étant un peu plus âgée et parle makeup mais partage aussi ce qu'elle vit: régime, psy... quand Emmy et Ally parlent presque intégralement de makeup et Horia, la plus jeune je crois, d'un peu de tout. Elles sont donc énormément suivies par des filles à entre 14 et 18 ans. Mais qu’est-ce qu’elles peuvent bien raconter pour hypnotiser à ce point les internautes ???

Et bien c’est la seconde chose qui a fini de ma faire tomber de ma chaise : rien de spécial. Les vidéos de maquillage comme celles d’Emmy, très pro, ou d'Alison, je peux comprendre, c'est comme sur les blogs beauté classiques, on peut sinon suivre le parcours de quelqu'un qui donne des conseils minceur comme Audrey et s'attacher à elle et donc avoir envie de la "suivre", ou encore s'abonner à des vidéos drôles, mais j’avoue avoir du mal à trouver de l'intéret aux vidéos "3615 ma life" ou "vlogs", et surtout je ne comprends pas ce qui passionne à ce point ceux et celles qui les regarde.Ceci n’est pas une attaque personnelle du tout (au contraire, mais je préfère prévenir) mais bien une analyse presque sociologique qui m’intéresse. Pour moi, ces vidéos sont d’un ennui profond, elles durent des plombes et moi ca ne m’attire pas du tout, surtout quand les filles y racontent leur journée ou montrent des « haul » => des videos où elles exhibent leurs achats après une session shopping ( !!!). Un autre monde je vous dis.

Mais beaucoup y trouvent leur compte puisqu’elles sont très très suivies et vues.

Encore une fois, ce n’est pas une critique, chacun fait ce qu’il veut, mais je me pose réellement la question, notamment sans doute car j’ai été « élevée » au maketing éditorial journalistique qui t’apprend qu’une vidéo sur le net ne doit pas durer plus de 4 minutes sinon tu perds le « lecteur », qu’il faut une info par minute etc…. Alors imaginez des videos de 30 minutes ( !!!) pour ne "rien dire". Pour moi c’est l’hallu. Ce qui est drôle c'est que je me suis rappelée avoir moi aussi créée ma chaîne Youtube il y a un bail (tellement un bail que je ne me souvenais plus de mes codes mdr) parce que pour moi c'était la façon de pouvoir mettre des videos sur mon blog... mais je n'avais pas envisagé ça comme étant LE média en lui même. D'ailleurs, c'est sans doute pour ça que je suis passée à côté du phénomène Youtubeuses: je pensais plus à Youtube comme un relais utilisé par les blogueuses et pas comme une "chaîne" sans support écrit (déformation professionnelle sans doute).

Le jour où j’ai découvert les Youtubeuses #1

Question d’âge peut être ? De génération ? Ou simplement du niveau des gens qui regardent. Car ne nous leurrons pas, les filles qui font les vidéos même si ce ne sont pas des Prix Nobel (moi non plus je vous rassure) sont parfois très looiiiiin devant celles qui les regardent.

Il suffit pour cela de constater que les commentaires oscillent entre abnégation proche de l'amour ou idolaterie et incroyable connerie. Certains commentaires qui répondent aux vidéos montrent un niveau de bêtise en général proportionnel au nombre de fautes d’orthographe… C’est ça les fameux « haters » ou « rageux » dont on entend parler parfois jusque dans mon monde dit « de bisounours » (ouai, je m’y connais un peu quand même). Bref, ces filles qui donc à la base ne cherchaient sans doute pas la célébrité, ou du moins ne s’attendaient pas à un tel succès, s’en prennent plein la gueule. Là encore, mon hallucination est entière et rejoins la consternation que j’avais ressentie quand des pauvres meufs s’en étaient pris à Hélène de Mon blog de Filles, sur les forums affligeants de Beauté-test, souvenez-vous.

Consternation car honnêtement, qu’est-ce que ça peut bien leur foutre ? Je veux dire : normalement, si comme moi ces vidéos ne vous intéressent ou ne vous concernent pas, ben il suffit de ne pas les regarder, non ? Pourquoi perdre du temps à regarder + commenter + répondre encore aux commentaires si on n’aime pas ce qu’elles font… Le contenu est gratuit, comme la télé : quand on regarde la télé, si on n’aime pas, on zappe, on va pas aller insulter le présentateur !? Encore une fois, c’est une vraie question que je me pose, ca m’échappe, vraiment: pourquoi perdre du temps en commentaires négatifs?

Une seconde analyse que je vous livrerai demain dans un second temps pour ne pas vous assommer avec un article à rallonge ! Mais vous pouvez déjà réagir si comme moi vous hallucinez (les autres abstenez-vous! LOL)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alfred Nobel 13/08/2015 17:29

Article affligeant. Le terme d'analyse est prétentieux, à l'image de votre blog.

KiwiDownUrThroat 27/02/2015 11:16

Les Youtubeuses n'ont pas l'exclusivité du vol en rase motte, chez les mâles il existent bel et bien le pendant, a.k.a Youtubeur. Et attention, le mâle dans toute sa splendeur vous cause lui aussi de ses sujets vitaux, du bricolage pour les nuls jusqu'aux tutos pour réaliser de A à Z un bidule électronique plus complexe qu'un cyclotron, du polissage d'enjoliveur à la réparation d'une cocotte minute avec des élastiques. Mais le plus souvent ça ne vole pas haut et la nouvelle tendance de l'unboxing fait encore plus chuter le "level". Donc, amies reines du makeup, ne vous prenez pas la tête si GeorgetteFromParis ne fait pas concurrence à Lévi-Strauss quand elle cause du tout dernier mascara UltraLash Moilagrappe, les mâles font aussi pire sans se forcer. Et si vous voulez vous fendre la poire il vous suffit d'aller regarder les tutus "musculation", "tuning", "séduction" des couillus du Tube.
Je vous laisse, il faut que j'aille faire l'unboxing en 4K du dernier Haribo en sachet de 250 grammes.

Marshmaloo Audrey 10/02/2015 10:19

Coucou

Comme tu peux voir j'ai pris quelques minutes pour venir lire ton article. Alors je pourrais en parler des heures ^^mais je ne le ferai pas, je vais juste me tenir à répondre à certaines choses.

Les youtubeuses (Oui car ça s'écrit comme ça), ne sont pas des prix Nobel, mais est ce important ? Non car sur les blogs ils n'y a pas non plus de prix Nobel comme tu l'as justement souligné. En revanche ce qui t'échappes un peu c'est que nous avons une proximité, une "intimité" avec notre communauté qui échappe souvent aux bloggeuses (pas toutes heureusement), captiver une audience semble facile mais je serai curieuse de voir des bloggeuses le faire (aucune moquerie évidemment ^^)

Bien souvent nous sommes jugées, critiquées, mais au final pourquoi ? La vidéo est un média comme un autre, pourquoi serait il moins intéressant parce qu'une youtubeuse parle de sa vie(VLOG) comparé à une bloggeuse qui nous fait un article "humeur" ?

Je pense que la critique est plus facile d'un côté, je dirai même dans le sens large du domaine de l'écrit face à celui de l'audivisuel.

Nous avons de jeunes followeuses, mais où est le soucis ? certaines font attention à ce qu'elles disent, et j'ai envie de dire " mais parents si vous laissez vos enfants sur le net à regarder tout et n'importe qui peux t on réellement blâmer ?"

Tu sais je travaille chez Diet Expert depuis bientôt 2 ans, et oui pour les Youtubeuses c'était un séminaire pour apprendre, pour vous autres journalistes un presse Day, mais comparons les choses comparable. De plus, je tiens à souligner que moi ce qui m'a choqué c'est le fait que vous jugiez le physique d'une abonnée d'une de mes consoeurs.

Qui vous en donne le droit ? Il serait bien que vous repreniez le côté humain que parfois vous avez tendance à oublier sous couvert de "journalisme".

Belle journée

La journaliste 10/02/2015 12:10

hello hello Audrey! merci pour ton commentaire
haha, ok "YOU" tubeuse, mais l'autre orthographe existe aussi je l'ai vue lol ;-) Précisément, pourquoi vous critiquer à ce point? bonne question, mais je te rassure, les bloggeuses en prennent aussi plein la tronche (perso je suis connue pour pas trop aimer les blogueuses, surtout quand elles se la petent ;-) Aucun souci dans le fait d'avoir des jeunes followers: c'était un constat, pour que mon lectorat (vieillissant) se fasse une idée. Il n'y a pas de jugement la dedans, mais en revanche, que des jeunes et aussi nombreux vous suivent, c'est précisément ce qui m'a donné envie de m'intéresser à ce phénomène! Pareil, pas de jugement mais un constat quand tu fait référence à cette jeune fille très très maigre, inquiétante: c'est ce qui m'a fait me poser la question de la responsabilité qu'ont les youtubeuses connues face à ce public jeune et fragile! ;-)