Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quel avenir pour les blogs beauté et #instagram is #money

10 Octobre 2014 , Rédigé par La journaliste Publié dans #Analyses & RP

En me penchant sur Instagram qui est ma nouvelle passion dans la vie -mais dont je me moque bien quand même (voir CE POST)-, soudain, je me suis posée une question. A l’heure où un article partagé chasse l’autre, ou tout devient si vite obsolète, à force de poster sur Instagram les photos des nouveaux produits ou de manucures, les blogs beauté ont-ils encore de l’avenir ?

Quel avenir pour les blogs beauté et #instagram is #money

Je me suis demandé ça un jour où je me suis dit que l’idéal quand on teste un produit c’est d’en montrer le résultat en photo, bien sûr, mais qu’un post demande plus de temps qu’un clic de portable immédiatement envoyé sur un réseau. C’est d’ailleurs ce que font de nombreuses bloggueuses à coup de swatch d’ombres à paupières, par exemple : étalés sur la peau, la matière révèle sa couleur, et ainsi on voit le potentiel résultat.

Et si le visuel suffisait ? Parce que dire, « Oui, alors voilà, elle est bien, mais elle s’étale bof » ou je ne sais quoi (j’ai tjrs bcp de mal à donner ce genre d’avis sur les produits, pour moi, mon avis n’est pas représentatif, ce qui compte c’est de donner envie de tester aux lectrices) n’est pas forcément crucial. Je suis sure que bientôt certains comptes Instagram (je suis d'une naïveté: ça doit déjà être le cas, en fait, bien sûr!) vont se résumer à afficher des photos de tests de produits

Tout ça vient aussi avec la frustration de ne pas arriver à pouvoir tester tout ce que je reçois, à vouloir en faire des posts que je n’ai pas le temps d’écrire et de devoir parfois renoncer à un projet d’article faute de temps, encore une fois. J’ai tant d’articles beauté en retard, et tant de produits pourtant bien triés dans le but justement de faire un test, un comparatif complet… si vous saviez ! Au moment où je vous parle j’ai derrière moi de petits sacs en tissus, l’un avec des blushs, l’autre avec des rouges à lèvres, ou encore une sélection de produits que j’avais soigneusement préparés… pour l’été ! Tous ont été sélectionnés et classés dans l’optique d’écrire à leur sujet. J’ai récemment réussi à faire celui sur les mascaras…. Mais le temps passe si vite, que bien sûr, ma sélection d’été est - comment dire - plus que dépassée en ce mois d’octobre !

Alors, cherche-t-on à en faire trop, à vouloir consacrer un article « entier » à des produits alors qu’une photo postée sur Instagram, et bim : on montre + on contextualise de quelques mots et ça suffit pour se faire une idée. J’ai tant de produits dont j’aimerais parler, parfois en bien, parfois en mal, que même si je reste persuadée de l’intérêt d’un décryptage complet avec force détails et de mots, parfois je me demande si je ne ferais pas mieux de m’en tenir à une photo rapide pour –au moins- avoir mis en avant un truc top « Ce blush est top » ou « Franchement, les OAP machin-truc, peux mieux faire » photo à l’appui… au lieu de le laisser en attente pendant des mois !

Quel avenir pour les blogs beauté et #instagram is #money
Quel avenir pour les blogs beauté et #instagram is #money

Ne vaut-il donc pas mieux faire ça même si c’est 0% d’analyse, que de repousser chaque fois l’article en question jusqu’à ce qu’il soit « périmé » ? Je pose la question !!

D’autant que souvent l’idée est surtout de partager une découverte ou une nouveauté avec les lectrices, leur dire qu’un produit existe, pas forcément de le tester vraiment, ce qui peut se résumer en quelques hashtags bien trouvés !

Sachant que je viens d’apprendre (avec stupéfaction et un poil d’envie, forcément) que certaines bloggueuses (sacrément) influentes demandent aux marques jusqu’à 5000€ voir 10 000€ (si, si, de source sure) pour poster une photo sur Instagram, je me demande si je ne devrais pas arrêter mon travail de journaliste à 300€ la pige pour me consacrer à devenir une bloggueuse ou une instagrammeuse influente.

Après, ma source ne dit pas si les marques ont accepté cet incroyable tarif, mais pour les 5000€, oui, c’est sûr, ca s’est déjà fait. Et on peut comprendre les marques : une nana qui a -bloggueuse ou non d’ailleurs- 20 000 ou 130 000 followers sur Instagram (j'imagine que le tarif dépend des followers, mais je ne sais pas à partir de combien on devient "bankable"), ben ça peut valoir le coup, et sacrément ! Et ces bloggueuses ayant le vent en poupe étant de plus en plus nombreuses à prendre des agents (oui oui) qui les aident à négocier ce genre de deal, si les marques suivent, pourquoi se priveraient-elles ? D’autant que pour les marques, sur Instagram, il y a un retour immédiat du nombre minimal d’audience touchée par cette « pub » : les followers likent la photo => C’est de la comm’ nouvelle génération avec retour sur investissement chiffré en direct !

Dur dur de condamner finalement. Comme j’en parlais à l’époque - relativement innocente retrospectivement- en disant que les bloggeuses "sans scrupules" qui réclamaient des produits « contre » un article n’avaient pas de raison de s’en priver à partir du moment où les marques disaient oui, et bien c’est pareil ici.

On peut dire que cette montée des enchères est due à des filles qui ont un melon gros comme leur nombre de followers, ou dire que c’est de la faute des marques qui, en acceptant ces deals, font monter le « marché », mais dans tous les cas, le système nous oriente vers cette nouvelle manière de communiquer, en image, qui semble trouver son lieu de prédilection aujourd’hui sur Instagram.

Quel avenir pour les blogs beauté et #instagram is #money

Alors, on blâme ou on envie ?

Car il faut quand même reconnaitre que ces filles ont su créer le désir, la curiosité et en tout cas l’intérêt au point d’être suivies par des milliers d’inconnus. Et si certaines ne l’ont pas « fait exprès », pour d’autre, être populaire, c’est tout un art, pour ne pas dire une science. Pourquoi alors ne seraient-elles pas récompensées en quelques sorte, d’avoir su le faire et profiter du système ? Moi j’avoue que je ne saurais pas le faire, à ce point en tout cas ! Il y a toujours eu des leaders d’opinion ou « influenceurs », journalistes, stars ou écrivains à leur époque. Aujourd’hui on se demande juste « où est » et « quel est » le talent qui leur est reconnu. Réponse : leur talent s’il y en a un est pour moi d’avoir simplement su créer de l’intérêt, pour certaines avec des idées, d’autres une « ligne éditoriale esthétique », pour d’autre sans qu’on comprenne encore comment.

Mais qu’on ne vienne pas se plaindre que nos jeunes s’écrient « Quand je serais grande, je veux être connue », car finalement, devenir influente, c’est bel et bien devenu un métier…

Quel avenir pour les blogs beauté et #instagram is #money

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

emilie 30/04/2015 09:50

Switch pour Instagram

idée cadeau retraite homme 09/11/2014 21:38

Je vous applaudis pour votre recherche. c'est un vrai boulot d'écriture. Poursuivez