Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ITV de Marianne Tabudlo, fondatrice de Trust me Communication

17 Septembre 2014 , Rédigé par La journaliste

ITV de Marianne Tabudlo, fondatrice de Trust me Communication

Cela fait TRES longtemps que j’ai décidé d’interviewer celles et ceux qui sont pour moi des figures des RP beauté, et Marianne est la première à qui j’ai pensé… En effet, ce petit bout de bonne femme en général perchée sur des talons de 12cm et branchée sur 100 000 Volts s’est fait connaitre de tous les acteurs de la beauté en faisant émerger la marque de soin Filorga alors inconnue et Ô combien pointue, donc suscitant difficilement l’adhésion at first sight et dure à promouvoir. Marianne n’a pas compté ses heures, a remué ciel et terre avec son énergie inimitable, s’est faufilée puis imposée partout et, en à peine plus d’un an, elle et Filorga sont devenus des incontournables de notre beauty sphère.

Alors qu’elle a (enfin a-t-on presque envie de dire) monté son agence Trust Me Communication, je suis revenue à la charge avec mon idée d’ITV et TADAAA ! Malgré son emploi du temps de ministre, elle a fini par enfin dévoiler ses réponses à mes questions sur la stratégie, l’évolution des RP et sa vision du métier… Enjoy !

Quel est ton poste actuel?

J’ai quitté mon poste de Directrice de la Communication France et International chez Filorga, pour créer mon agence de communication. Elle a pour vocation d’accompagner les marques autant dans la conception, dans le développement que dans la promotion de leurs projets.

Quel est ton parcours?

J’ai commencé en tant qu’assistante attachée de Presse dans une agence en 2000, j’avais 20 ans. Puis Filorga m’a embauché en 2006. Ce fût un grand pari, le saut de l’ange, car je passais d’un univers de luxe à un univers médical dont l’image était à créer ! Comment parler des produits avec un seul point de vente, dont les packagings étaient hors critères produits « mannequins » ? La réponse se trouvait dans les formules ! 150 parutions la 1ère année… une marque passionnante… j’y suis donc restée pendant 8 ans !

Qu’est-ce pour toi que "faire des relations presse"?

Si l’on prend la définition à proprement parler : c’est être l’interface entre la marque et les journalistes pour relayer les informations dans le but d’accroître une visibilité non payante.

Mais c’est finalement bien plus que ça, car il y a une dimension humaine qui rentre forcément en compte. Créer des liens privilégiés avec les journalistes passe par un échange et une confiance réciproque, et cela prend forcément des années. Et pour ma part, qu’importe le support pour lequel le ou la journaliste signe. L’importance est la personne avant tout. Aussi, une règle simple que j’ai depuis toujours : relayer l’information de la même manière à tout le monde.

Quels sont les différents outils RP que tu utilises?

Les plus classiques : dossiers de presse et produits. Et finalement c’est plus complexe que cela : il faut une vraie stratégie (trouver l’angle précis, des intervenants, des sujets exclusifs etc…)

Quels sont tes secrets à toi pour "atteindre" les journalistes?

Le professionnalisme

ITV de Marianne Tabudlo, fondatrice de Trust me Communication

Qu'est-ce qui fait ta différence? Pourquoi les journalistes apprécient ta façon de faire?

Les 15 ans que j’ai derrière moi dans les RP ;) De la réactivité, du professionnalisme et de la précision, font aussi la différence. Et je pense que les journalistes apprécient, comme tout le monde, le travail bien fait.

Une anecdote positive sur ton métier

J’ai créé Trust Me il y a 8 mois, et je n’ai pas encore eu le temps de prospecter. Les clients de l’agence sont arrivés sur recommandation. Moi qui pensais me retrouver face à des difficultés dues à la conjoncture pas très favorable, j’ai été très agréablement surprise ! Ce qui prouve que ce n’est pas seulement le nom de la société pour laquelle nous travaillons qui fait notre renommée, il y contribue certes, mais c’est surtout le travail effectué qui nous définit.

Une anecdote négative ?

En toute objectivité et sincérité - je n’en ai pas ! On m’a connue à 20 ans, du coup j’ai évolué avec toutes les journalistes de ce milieu. Je pense être la même depuis mes débuts, elles/ils aussi sont restés les mêmes avec moi. Du coup je n’ai jamais eu de problèmes d’égo.

Qu'est-ce qui te rend dingue dans ce métier ?

Le fait que tout soit ralenti depuis que je suis en agence. Je n’ai pas la même réactivité que quand j’étais Dir de la Com chez Filorga… Et les gens qui ne sont pas de notre univers et qui pensent que l’on passe notre temps dans des restaurants et cocktails parisiens, à offrir des caviars et mojitos aux journalistes, à la longue c’est irritant ! Je leur propose une session de « VIE MA LIFE », et je suis persuadée de les faire changer d’avis !

ITV de Marianne Tabudlo, fondatrice de Trust me Communication

Depuis que tu es dans ce métier, quels changements as-tu observé?

La façon de communiquer est en évolution constante, avec internet, tout va plus vite. En 15 ans on est passé du fax à l’Ipad dans un train pour signer les BAT ou devis. Il n’y a plus de frontière entre le boulot et la vie personnelle, on est tout le temps connecté. De même qu’il y a de plus en plus d’acteurs dans ce milieu, comme les bloggeurs, qui en 7 ans ont inversé la tendance, et deviennent de plus en plus puissants.

Qu'est-ce qui est encourageant? Qu'est-ce qui doit changer?

Ce qui est encourageant c’est de voir qu’il y a de la place pour tout le monde ! L’ancienne école avait une manière parfois un peu pushy, et aujourd’hui on se rend compte qu’harceler les journalistes ne sert à rien, c’est contre-productif. En même temps, on est parfois dépendant des clients qui exigent des résultats quasi instantanément. Or c’est justement du temps dont on a besoin pour construire une image. C’était 8 ans de travail acharné pour créer l’image de Filorga… c’est long !

Donc, il serait bien que les marques comprennent aussi qu’un travail bien fait prend du temps…

C’est votre dernier mot ?

J’adore mon métier et toutes ces facettes : les RP sont avant tout basées sur des relations humaines, cela prend du temps de tisser des liens avec chacune/chacun d’entre eux. Il y a une confiance qui s’établit, qui permet de travailler dans des conditions plus sereines. Et je m’épanouis aussi côté création, ainsi que toute la partie stratégie, qui m’oblige à penser au projet dans une réalité plus globale : rattacher les actions en prenant compte de tous les facteurs afin de potentialiser les résultats.

En somme, rien n’est facile, tout est question de travail pour réussir !

=> http://www.trustmecom.com

Vos avis en commentaire ! ;-)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article